Publié le 10 janvier 2021

Veille sociale et panier gourmand pour 750 seniors du Petit-Quevilly

Nouveaux Services
Normandie

Contraint par la crise sanitaire d’annuler le repas de fin d’année des anciens, la ville du Petit-Quevilly a décidé l’envoi de filets garnis. 750 seniors ont ainsi reçu la visite du facteur pour la remise du colis mais aussi pour s’enquérir de leur santé à travers le renseignement d’un questionnaire.

A la sortie de l’été 2020, le rebond épidémique a contraint la municipalité du Petit-Quevilly, en Seine-Maritime, aux annulations successives des voyages organisés de septembre et du traditionnel repas de fin d’année des anciens. En lieu et place, et avec l’aide des services de La Poste, la commune a opté pour la distribution d’un coffret gourmand. "Au mois d’octobre, j’ai rencontré madame Anne Glorion, adjointe à la mairie du Petit-Quevilly en charge du pôle enfance et jeunesse, explique Frédérique Jimonet, responsable clients grands comptes locaux à la direction des ventes entreprises de Normandie. Au-delà de la simple distribution des colis de fin d’année, la commune avait deux priorités : s’assurer de la bonne santé des personnes âgées et maintenir le lien social".

Un service de lien social

750 colis de noël composés, entre autres, de thé, de petits gâteaux, de chocolat et de terrines ont ainsi été acheminés à partir d’un fichier précis fourni par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) du Petit-Quevilly. L’opération a nécessité la formation au contact de personnes âgées de deux facteurs de la Plate-forme de préparation et de distribution du courrier (PPDC) de Rouen et la création d’une tournée spécialement dédiée. Lors de la livraison du paquet, la mission des postiers s’est doublée d’une dimension de veille sociale avec la remise d’une enquête élaborée par le CCAS. "Les questions posées permettent de s’assurer que ces personnes ne sont pas totalement isolées, poursuit Frédérique. Qu’elles ont de la visite régulièrement, n’ont pas de difficulté pour faire leurs courses, qu’elles savent bien remplir une attestation de déplacement et n’ont pas besoin que le CCAS revienne vers elles pour répondre à une problématique donnée". 

Valentin Pillot, facteur à la PPDC de Rouen, livre le colis de noël de la mairie du Petit-Quevilly à un couple de retraités

Une remontée d’informations quotidienne

"Nous avons reçu un accueil chaleureux, se félicite Olivier Sannier, un des deux facteurs en charge de la distribution. En plus des colis, les seniors ont fortement apprécié ce moment d’échanges. Personne n’a refusé de répondre aux cinq questions que nous devions leur poser. Certains habitants nous ont dit n’avoir vu personne depuis déjà plusieurs semaines. Cette visite a été vécue comme une bouffée d’oxygène. J’ai pu véritablement constater l’isolement de certaines personnes. Notre rôle de lien social a vraiment été mis en avant". 

Prévue entre le 7 et le 19 décembre dernier, cette campagne s’est parfaitement déroulée et s’est terminée avec deux jours d’avance. Pendant toute sa durée, un suivi a été transmis quotidiennement à la municipalité du Petit-Quevilly avec une remontée des questionnaires et un état d’avancement des distributions.