Publié le 18 mai 2021

Un timbre pour honorer l'artiste Sophie Taeuber-Arp

Culture
National

Le 31 mai 2021, La Poste émettra un timbre illustré par une œuvre de Sophie Taeuber-Arp : Le Bateau. A l'occasion du dévoilement du timbre, tenu le 18 mai, Philippe Wahl, président-directeur général du Groupe La Poste, s’est rendu au Centre Pompidou de Paris (75).

Mardi 18 mai, le président-directeur général du Groupe La Poste Philippe Wahl s’est rendu au Centre Pompidou à Paris pour la présentation et le dévoilement du timbre Sophie Taeuber-Arp en présence du président du musée Serge Lasvignes et de Christine Macel, conservatrice générale du patrimoine, conservatrice au musée national d’art moderne et commissaire de l’exposition "Elles font l’abstraction".

En parallèle à cette actualité philatélique, Sophie Taeuber-Arp (1889-1943) est également l’une des artistes mise à l'honneur dans la grande exposition "Elles font l’abstraction" se tenant au Centre Pompidou du 19 mai au 23 août 2021."Cette exposition contribue à la mise en œuvre de ce qui est une ligne d’engagement du Centre Pompidou, c’est-à-dire montrer des artistes qui, parce qu’elles étaient femmes, n’ont initialement pas eu la visibilité qu'elles méritaient" souligne Serge Lasvignes.

Promouvoir les artistes féminines

Artiste majeure de l’art du XXe siècle, Sophie Taeuber, fille d’une féministe avant l’heure ouverte aux arts, se forme au dessin industriel et à l’artisanat  à Saint-Gall (Suisse), puis reçoit à Munich une formation de textile et travail du bois. Elle développe son propre vocabulaire formel abstrait à partir de formes géométriques. Elle décloisonne également les arts, mettant sur le même plan arts et arts appliqués.

En 1915, elle rencontre Jean Arp, que son œuvre impressionne et qui a d’ailleurs fait l’objet d’un timbre il y a quelques années. Ils se marient et collaborent à plusieurs reprises. L’œuvre de Sophie Taeuber-Arp traverse ensuite toutes les époques médiums jusqu’à son décès brutal en 1943. Son abstraction épurée demeure imprégnée de mouvement et de rythme, influencée par sa pratique de danseuse au milieu des années 1910.

Dans le cadre du dévoilement du timbre, Philippe Wahl a rappelé que l’œuvre de Sophie Taeuber-Arp, Le Bateau, allait être vue par des millions de personnes à travers le monde. Par cette action, les postières et les postiers sont aussi très fiers de servir de support symbolique et pédagogique à cette diffusion de l’art.

L’artiste contemporaine choisie pour illustrer un timbre au titre du programme de La Poste de l’année 2021 est d'ores et déjà connue. Il s'agit de Camille Henrot dont l’œuvre a été présentée dernièrement au musée national d’art moderne de Paris.    

Nous essayons depuis de nombreuses années de promouvoir le rôle des artistes femmes dans les collections postales. Nous avons d’ailleurs honoré ces dernières années un certain nombre d’artistes à travers leurs œuvres parmi lesquelles Dora Maar, Fabienne Verdier, Sophie Calle, Annette Messager, Geneviève Asse, Marie Laurencin, Suzanne Valadon, Sonia Delaunay ou encore Louise Bourgeois. Elles ont fait l’objet de timbres et donc de cette pédagogie populaire de l’art.

Philippe Wahl

Président-directeur général du Groupe La Poste

Une reconnaissance posthume

Éclipsée en partie par celle de son mari qui réclamait pourtant son influence, son œuvre rencontre une reconnaissance posthume amorcée au milieu des années 1950. Dans Le Bateau, gouache sur papier de 1917, un damier abstrait entoure une fenêtre réservée à quelques éléments circulaires (bateau, cheminée,  fumée). Cette stylisation géométrique du bateau apporte un contrepoint ludique à la rigueur géométrique de la grille orthogonale, dans une composition mélodique aux couleurs joyeuses et lumineuses. Il s’agit d’une des œuvres de Taeuber-Arp où subsistent des souvenirs figuratifs avant qu’elle n’entre définitivement en abstraction. Une grande monographie lui est également consacrée en 2021 au Kunstmuseum de Bâle, qui ira ensuite à la Tate Modern de Londres et au MoMA de New York.

Une vente en avant-première

Les vendredi 28 et samedi 29 mai, le timbre sera en vente au sein de la boutique Le Carré d’Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.

À partir du 31 mai 2021, il sera vendu dans certains bureaux de poste, par abonnement ou par correspondance à Philaposte Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 Périgueux Cedex 09, par téléphone au 05 53 03 19 26 et par mail sav-phila.philaposte@laposte.fr sur réservation auprès de votre buraliste et sur le site Internet www.laposte.fr/boutique