Publié le 27 juin 2021

Toulouse : La Poste mise sur la cyclo-logistique pour une ville durable

Ecologie
Occitanie

Bénéficiant de 6 vélos-cargos desservant son hyper-centre, la ville de Toulouse s'intègre dans une phase de pré-déploiement de véhicules favorisant la transition écologique. Une première étape préparant l’arrivée de plus de 400 vélos cargos dans les hyper-centres des 50 plus grandes villes françaises.

Depuis le 22 juin 2021, les livraisons de colis se font désormais en vélo-cargo dans l’hyper-centre de la ville rose. Des véhicules zéro émission qui remplacent désormais le Kangoo ou le Staby du facteur.

Pour accélérer la transition écologique pour tous, le Groupe s’engage d’ici 2025 à :

  • décarbonner 22 Métropoles en remplaçant ses 4 roues motrices thermiques par des véhicules électriques

  • décongestionner les hyper-cœurs des 50 plus grandes villes françaises grâce à la cyclo-logistique (vélos-cargos).

Nous avons construit les nouveaux circuits autour du Capitole, en priorisant ce mode de livraison dans les rues qui posent problème aux opérateurs en voiture à cause des difficultés de circulation et/ou de stationnement.

Yves LABBE

Responsable d’équipe à l’agence colis de Toulouse Larrieu

L’utilisation du vélo-cargo devrait faciliter les livraisons tout en décongestionnant la circulation en cœur de ville. A Toulouse, comme à Montpellier, d’autres opérateurs du Groupe La Poste, Urby et Stuart, livrent déjà les centres-villes à vélo. 

Un plan national pour développer les livraisons à vélo

La ministre de la Transition écologique a dévoilé le 3 mai derniers les mesures du plan national en faveur de la cyclo-logistique qui vise à développer le recours à la livraison par vélo à assistance électrique.

Objectif mis en avant par le gouvernement : diminuer l'impact environnemental du transport de marchandises, notamment en ville. "La création de zones à faibles émissions dans toutes les villes de plus de 150.000 habitants prévue par le projet de loi Climat et Résilience constitue un terreau fertile pour le développement de nouvelles activités vertueuses, comme la cyclo-logistique" affirme Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique

Depuis le mois de juin, toutes les villes ayant mis en place une Zone à Faible Emission (ZFE) ou qui en créent une en 2021 sont éligibles au dispositif gouvernemental sous réserve d’apporter un cofinancement. Montpellier et Toulouse figurent parmi les villes éligibles.