Publié le 17 mai 2021

Réouverture du Musée de La Poste

Culture
National

Le Musée de La Poste présente, du 19 mai au 1er novembre, une nouvelle exposition temporaire : "A la pointe de l’art – Le timbre, un geste d’artiste". Du dessin de l’artiste à sa fabrication, tous les secrets du timbre seront dévoilés au public.

Ce mercredi 19 mai, le Musée de La Poste réouvre ses portes et adapte ses conditions de visite aux recommandations sanitaires pour accueillir au mieux les visiteurs autour de sa nouvelle exposition temporaire : "A la pointe de l’art – Le timbre, un geste d’artiste". Mettant à l’honneur la création artistique derrière la réalisation des timbres, les visiteurs sont invités, pour la première fois, à découvrir la dimension créative et les métiers d’art permettant de donner vie à ces pièces uniques.

Du dessin de l’artiste aux savoir-faire mis en œuvre pour leur fabrication, ce sont tous les secrets de l’art du timbre qui seront dévoilés, aussi bien le côté technique qu’artistique. Le visiteur suivra un parcours présentant l’origine des timbres-poste, les commandes, les différentes maquettes et artistes, la gravure via des présentations de techniques particulières, notamment la gravure en taille-douce, et enfin l’impression des timbres.

Albert Decaris et Henry Cheffer, deux artistes français prolifiques et incontournables ayant activement participé à la création de timbres, seront notamment présentés. A travers les œuvres exposées, le visiteur pourra également découvrir des esquisses inédites jusqu’alors inconnues du public.

Univers fantasmagorique

Parmi ces originaux, "A la pointe de l’art – Le timbre, un geste d’artiste" dévoilera la Marianne de Dali mais également des maquettes comme celles dessinées par Philippe Geluck et Sempé ou encore des timbres anciens comme celui créé pour le XIIe Congrès de l’Union postale universelle par Pierre Gandon. L’artiste Ciou et son univers fantasmagorique seront tout particulièrement mis à l’honneur, le Musée de La Poste lui ayant commandé une fresque (voir visuel ci-contre). Entre rêve et réalité, à la fois sombre et merveilleux, celle-ci met en scène des créatures étranges venues d’un monde folklorique plein de couleurs chatoyantes et de nombreux détails. Au total, ce sont plus de 450 œuvres qui seront exposées, avec un focus sur 9 artistes (1).

L’artiste Ciou et son univers fantasmagorique seront tout particulièrement mis à l’honneur, le Musée de La Poste lui ayant commandé une fresque

Privilégiant l’accessibilité à tous, l’exposition allie expériences, présentations, et explications, accompagnant les visiteurs dans un voyage inédit qui séduira les grands comme les petits.

Des collections uniques

Créé en 1946, le Musée de La Poste est installé depuis 1973 au 34 boulevard Vaugirard.

Créé en 1946, le Musée de La Poste est installé depuis 1973 au 34 boulevard Vaugirard. Fermé en 2015 pour être rénové par l’atelier Jung Architecture, il a rouvert ses portes en 2019. Situé dans le 15e arrondissement de Paris face à la gare Montparnasse, le musée met désormais en perspective, dans une scénographie modernisée, plus de 1 000 pièces issues de ses riches collections.

Le musée conserve et abrite aussi des collections d’une ampleur insoupçonnée : plus de 800 000 pièces philatéliques, plus de 225 000 images, 37 000 pièces relatives à l’histoire de la Poste, plus de 6 000 œuvres d’art moderne et contemporain, près de 200 mètres linéaires d’archives… Le Musée est enfin le dépôt obligatoire - et unique – de toutes les archives de fabrication des timbres-poste français. Il conserve ainsi plus de 370 000 pièces liées à ces archives. A côté de son exposition permanente, le Musée de La Poste propose également deux expositions temporaires par an, et est accessible à tous.

(1)Henry Cheffer ― peinture et gravure, Pierrette Lambert ― miniature sur ivoire, billets de banque, Pierre Albuisson ― gravure, Jacques Jubert ― gravure, sculpture, Pierre Forget ― bandes dessinées, Jean Delpech ― peinture, médailles, dinanderie, Thierry Mordant ― peinture, Sarah Bougault ― gravure héraldique et enfin Ciou ― peinture, dont les diverses activités artistiques ont nourri leurs créations philatéliques.