Publié le 14 décembre 2020

Démarche participative : les membres de la CDPPT virtuellement réunis

Groupe
Centre-Val de Loire

5 membres de la commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) du Loiret, ainsi que la sous-préfète, se sont livrés à l’exercice de la démarche participative. En dépit d’une réunion tenue en distanciel début décembre, les échanges furent interactifs et riches. Leurs contributions alimenteront le futur plan stratégique de La Poste 2030.

Afin de rester utile aux Français, La Poste se réinvente comme elle le fait depuis près de 6 siècles. Pour ce faire, elle doit identifier les nouveaux besoins de ses clients générés par 4 grands défis que sont les transitions écologique, démographique, territoriale et numérique. Et pour rester utile à la société tout entière, quoi de mieux que de demander à ses parties prenantes leurs besoins de Poste à l’horizon 2030 ?

Les ateliers de la démarche participative ont apporté de nombreuses innovations et idées de la part des postiers

Début 2020, les ateliers de la démarche participative menés en Centre-Val de Loire ont apporté de nombreuses innovations et idées de la part des postiers. Ces ateliers ont abouti à une meilleure connaissance de leur vision de l’entreprise et des priorités territoriales. Arrêtés en raison du premier confinement, les ateliers ont redémarré en septembre dernier. C’est dans ce cadre que les membres de la CDPPT du Loiret, réunis sous un format digital en raison des mesures sanitaires en vigueur, ont débattu de la situation de La Poste en 2020. Ces derniers se sont intéressés aux 4 grands défis sociétaux qui génèrent de nouveaux besoins clients. Autant de défis que La Poste devra relever tout en tenant compte, dans ses propositions, des spécificités locales.

L'importance du lien social

A l’unanimité, les 5 membres de la CDPPT présents ce jour-là ont estimé la démarche très intéressante. Le principe de co-construction du plan stratégique avec l'ensemble des parties prenantes a été perçu comme "une complémentarité essentielle". Concrètement, les échanges ont principalement été portés sur le lien social, la proximité et les services. "Cette démarche correspond à l’attente des citoyens car, à terme, seules les mairies et La Poste demeureront présentes sur le territoire pour répondre à ces besoins" ont-ils déclaré d’une seule voix. "Toutes ces évolutions sont très encourageantes pour l’avenir de La Poste".