Publié le 20 avril 2021

La Banque Postale s’engage avec les Nations Unies au sein de l’alliance bancaire Zéro Emission Nette

Banque et assurance
International

Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale, a signé ce jour la lettre d’engagement de la Net Zero Banking Alliance, portée par l’UNEP FI (United Nations Environment Program Finance Initiative) dont l’ambition est d’atteindre zéro émission nette au plus tard en 2050. Cette initiative internationale, qui regroupe 43 banques de 23 pays, illustre l’engagement du secteur bancaire en faveur de la décarbonation.

Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale

La signature de la NZBA par La Banque Postale conforte l’engagement qu’elle a pris, en septembre 2020, d’atteindre zéro émission nette dès 2040, soit 10 ans avant la date limite fixée par l'accord de Paris. De son côté, sa filiale CNP Assurances a rejoint, dès 2019, la Net Zero Asset Owner Alliance et s’est engagée sur la neutralité carbone de son portefeuille d’investissements d’ici 2050. Enfin LBP AM, sa filiale en gestion d’actifs, a rejoint en mars dernier la Net Zero Asset Managers Initiative.

« La Banque Postale est fière de s‘associer à cette initiative internationale d’envergure qui marque le rôle essentiel des banques face au défi climatique. La Banque Postale est aux avants postes des initiatives en faveur d’une économie bas carbone. Nos engagements, inscrits dans notre plan stratégique, visent à concilier les enjeux écologiques et les besoins d’inclusion sociale pour mettre en oeuvre une transition juste. Ils constituent un élément de différenciation et de performance pour nos clients et pour tous nos interlocuteurs. »

Philippe Heim, président du directoire de La Banque Postale

Une initiative internationale

Le groupe de travail du Collective Commitment to Climate Action piloté par l’UNEP FI, dont La Banque Postale est un membre fondateur, a porté l’idée d’une nouvelle alliance regroupant les banques désireuses d’avancer vers l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050 au plus tard, de manière à contribuer à limiter la hausse des températures de 1,5°C maximum en 2100 par rapport aux niveaux préindustriels. Cette nouvelle alliance, indépendante du Collective Commitment to Climate Action, qui reste sous l’égide des Nations Unies, est ouverte à toutes les banques.

Cette alliance participe à l’ambition de la « Race to Zero » de mobiliser les acteurs du monde économique et de la société civile autour de l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050 tous secteurs confondus en préparation de la COP 26 de Glasgow.

Un engagement certifié par la méthodologie Science-Based Target

Engagée depuis 2017 dans l’initiative Science-Based Target qui vise à certifier une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre compatible avec les objectifs de l’Accord de Paris, La Banque Postale présentera, dans les prochains mois, la trajectoire de réduction de l’empreinte carbone de ses portefeuilles qui soutiendra son engagement de zéro émission nette à horizon 2040.

CNP Assurances a également publié sa trajectoire de réduction des émissions absolues de GES dans le cadre de la Net Zero Asset Owner Alliance. Elle s’est engagée à réduire de 25 % supplémentaires entre 2019 et 2024 l’empreinte carbone (scopes 1 et 2) de son portefeuille actions et obligations d’entreprises détenues en direct ou encore à réduire de 10 % supplémentaires entre 2019 et 2024 l’empreinte carbone (scopes 1 et 2) de son portefeuille immobilier détenu en direct.

Désinvestissement des énergies fossiles et financement des énergies renouvelables

La Banque Postale et ses filiales ont d’ores et déjà pris de nombreuses mesures pour se désengager des énergies fossiles et financer la transition énergétique. Dans la banque de financement, La Banque Postale finance exclusivement des projets d’énergies renouvelables et exclut tout financement de projet d’énergie fossile.

La Banque Postale finance exclusivement des projets d’énergies renouvelables

En 2019, elle a pris l’engagement de doubler d’ici 2023 ses encours dans le financement de projet de transition énergétique en les portant à 3 milliards d’euros. La Banque Postale s’est par ailleurs engagée pour une sortie totale du secteur du charbon à l’horizon 2030, et des secteurs pétrole et gaz à l’horizon 2040, pour l’ensemble de ses activités.

De son côté, CNP Assurances s’est engagée en 2020 à sortir définitivement du charbon thermique d’ici 2030 dans les pays de l’Union Européenne et de l’OCDE, et d’ici 2040 dans le reste du monde.