Publié le 13 octobre 2021

Journée de la qualité de l’air : zoom sur les capteurs du Groupe la Poste !

Ecologie
Événement
National

Depuis quelques années, Le Groupe, au carrefour des territoires en France et présent en Europe, a souhaité agir en facilitant le déploiement de dispositifs de mesure de la qualité de l’air.

Journée de la qualité de l’air : zoom sur les capteurs du Groupe la Poste !

La pollution de l’air est un mélange complexe, en évolution constante, de polluants qui peuvent être chimiques (comme l’ozone, le dioxyde …), physiques (comme les particules fines) ou biologiques (comme les pollens et les moisissures). Ces polluants de l’air proviennent en minorité de phénomènes d’origine naturelle et en majorité des activités humaines. On estime qu’elle est à l’origine de 500 000 décès prématurés par an en Europe.

La pollution de l’air est inscrite au niveau Européen dans la directive Cadre de l'air de 2008, et est issue des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé, qui préconise des valeurs limites à ne pas dépasser pour les polluants majoritaires.

Depuis 2015, le ministère de la Transition écologique organise, chaque année, la Journée nationale de la qualité de l’air. Ce rendez-vous de mobilisation individuelle et collective a pour objectif de sensibiliser les citoyens à l’importance de la qualité de l’air que nous respirons, tout en valorisant les bonnes pratiques pour le préserver et protéger sa santé au mieux, lorsqu'il se dégrade.

Le Groupe La Poste s’est emparé du sujet dès 2015. En 5 ans, il est parvenu à réduire de 50% les émissions de polluants atmosphériques (oxydes d’azote et particules fines) produits par la flotte de véhicule de La Poste.

En France, avec sa filiale Geoptis, le Groupe déploie des capteurs de la qualité de l’air en mobilité sur les véhicules postaux, des vélos et en fixe sur des sites postaux ou communaux

Les données relevées sont mises à disposition via des portails en ligne et des applications, selon les bénéficiaires (citoyens, usagers, entreprises, collectivités ou services publics) et selon les services proposés.

Elles permettent notamment :

  • l’identification et la compréhension de la pollution locale et de phénomènes hyperlocaux

  • l’analyse et l’information sur les mesures quotidiennes ;

  • l’accompagnement des politiques publiques et des stratégies de RSE

  • De définir et de mettre en œuvre des actions permettant de faire évoluer les comportements et les usages (exemple mobilité)

Depuis fin 2019, GeoPost/DPDgroup a déployé en Europe des capteurs sur sa flotte de livraison ainsi que dans ses dépôts urbains et points Pickup

L’objectif de GeoPost/DPDgroup est de mesurer en temps réel les niveaux de pollution de l’air par les particules fines PM 2,5(1).

AirDiag

Afin de contribuer à améliorer la qualité de vie et la santé dans les villes, GeoPost met les résultats de son programme de mesure de la qualité de l’air à la disposition des autorités urbaines d’une part et d’autre part des citoyens par le biais d’une interface en ligne appelée Air Diag.

Ce programme est aujourd’hui déployé dans treize villes européennes (2) : après les villes pilotes de Lisbonne, Paris et Madrid en 2019, rejoint cette initiative en 2020 avant un plus large déploiement en 2021. Au total, 1 100 capteurs ont été installés.

GeoPost entend étendre son réseau de mesure de la qualité de l’air à 20 villes européennes d’ici mi-2022 et devenir ainsi le plus grand réseau européen.

(1)PM: «Particulate Matter», particules fines en anglais d’un diamètre inférieur à 2,5 microns.

(2)Villes où le programme de mesure de la qualité de l’air de GeoPost/DPDgroup est déployé : Lisbonne, Paris, Madrid, Rotterdam, Londres Birmingham, Cardiff, Hambourg, Glasgow, Leeds, Manchester, Dublin, Prague