Publié le 23 juin 2021

#Femmes du Numérique : La Poste dévoile les entrepreneures lauréates

Numérique
National

Créés en 2019, les Coups de cœur La Poste #FemmesduNumérique soutiennent les femmes qui souhaitent s’engager dans le numérique et portent des projets à impact positif en phase de développement. Pour la première fois, La Poste récompense un projet par région métropolitaine. Ces 13 premiers Coups de cœur ont été choisis par le public, à travers un vote en ligne mené lors de l’événement Viva Technology organisé du 16 au 19 juin dernier.

Pour la première fois depuis sa création, le prix récompense une initiative par région choisie par le vote du public. Les 13 Coups de cœur régionaux La Poste #FemmesduNumérique ont été sélectionnés parmi les projets en lice par près de 10 000 votes en ligne. Les lauréates bénéficieront d’un accompagnement au lancement d’une campagne de financement participatif avec la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank et d’une dotation financière de La Poste à hauteur de 2 000 €. Ce prix vise à soutenir les initiatives des femmes entrepreneures dans le numérique, secteur d’activité où elles sont encore trop peu nombreuses à oser entreprendre. Elles ne sont que 9 % à la tête d’une start-up.

Un super "Coup de cœur " à venir

Les projets retenus sont en phase de prototypage ou de pré-commercialisation dans les services numériques (via une appli, une plateforme, un objet…) ou au service du numérique (qui sert à promouvoir le numérique, l’inclusion numérique…). Tous sont à impact positif : ils respectent des règles éthiques, limitent leur impact environnemental et favorisent une approche inclusive.

Avec ces Coups de cœur #FemmesduNumérique 2021, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière l’énergie créatrice et l’engagement sociétal de femmes entrepreneures dans chaque région. Avec cette initiative, La Poste apporte sa contribution à la place des femmes dans le digital.

Nathalie Collin

Directrice générale adjointe du Groupe La Poste, en charge de la branche Grand Public et Numérique.

Un "super Coup de cœur" La Poste #FemmesduNumérique 2021 sera remis en octobre prochain à l’une de ces 13 lauréates à l’occasion de l’événement BIG (Bpifrance Inno Génération). La lauréate bénéficiera d’une contribution additionnelle de 2 000 € pour sa campagne de financement participatif.

Les entrepreneures lauréates 2021 sont...

  • Laurence Benoist : Auvergne-Rhône-Alpes

Laurence Benoist a créé sa société de conseil début 2017 pour accompagner les entreprises sur des projets très variés allant de l'organisation au management en passant par la formation et les RH. Impliquée en faveur de la place des femmes dans la société et dans l'entreprise en particulier, elle est investie dans le monde associatif : présidence de la commission de féminisation au sein de la Ligue d'Auvergne de football, conduite de la délégation du XV de France Féminin entre autres.

Son projet Ensembly a pour mission de favoriser l’égalité, la performance, la bienveillance, au cœur des équipes. Par son action, en utilisant et favorisant l’égalité femmes-hommes, Ensembly a des impacts très positifs sur la performance et la créativité des équipes, le recrutement et la promotion interne, l’ambiance de travail et la prévention des harcèlements.

  • Fatoumata Sylla : Bourgogne-Franche-Comté

Fan du bien-manger et de rencontres, l’idée de Toc & Miam s’impose à Fatoumata Sylla lorsqu’elle doit recréer du lien social en revenant vivre sur Besançon en janvier 2020. Tenace et convaincue, elle devient avec Toc & Miam lauréate locale, régionale et nationale de Talents des Cités. La French Tech Tremplin succombe elle aussi à ce délicieux mélange début 2021. Incubée depuis lors chez les Docks Numériques à Dijon, Toc & Miam se structure et grandit rapidement

Le lancement de l’application Toc & Miam est prévu le 1er juillet 2021. Elle permet de vivre une expérience de rencontres amicales sécurisée, conviviale, et fun autour d'un repas. Elle propose des missions et des challenges qui aident à briser la glace : le plat devient aussi délicieux dans la bouche que dans le cœur.

  • Laura Candas : Bretagne

Jeune entrepreneure de 37 ans, Laure Candas est dotée d’une expérience de 10 ans dans le secteur du médico-social où elle était cadre spécialisée dans le secteur des personnes âgées et de l'aide à domicile. Suite à un épuisement, elle prend conscience des difficultés que le stress et la fatigue pouvaient entraîner. C'est là qu’elle décide de créer Bulle d'Autonomie, un service de coordination pour accompagner les aidants à organiser le quotidien de leurs proches.

Son projet Bulle d'Autonomie est une plateforme numérique collaborative au service des aidants dont l’objectif est de les accompagner, les organiser et les coordonner pour alléger leurs responsabilités et préserver leur qualité de vie

  • Julie Stiegelmann : Centre-Val de Loire

Actuellement enseignante dans l'informatique et la digitalisation de l'entreprise, Julie Stiegelmann a créé son agence de communication digitale il y a 7 ans. Avec son projet, elle souhaite mettre en avant son département de l’Eure-et-Loir et valoriser les entrepreneurs locaux, partant du constat qu’ils n'étaient pas forcément armés face au monde du web et des géants de l'agroalimentaire pour les concurrencer du point de vue du marketing digital.

Son projet Cœur d'Eure et Loir propose une application mobile "Localiz'moi" 100% eurélienne pour trouver les artisans et producteurs locaux et acheter en ligne. L’utilisateur dispose d’une marketplace 100% mobile qui permet d'acheter local depuis son téléphone et ainsi faire ses courses locales facilement et rapidement. Pour ensuite développer le principe d'une épicerie vrac, zéro déchets, qui se déplace dans les villages d'Eure et Loir.

  • Vanessa Bianconi : Corse

Déterminée et engagée, Vanessa centralise toutes ses forces sur l’atteinte de ses objectifs en s’appuyant sur sa propre expérience de vie et de patiente dans un parcours de soins complexe. Vanessa a construit son parcours professionnel dès son plus jeune âge, avec une expérience de commerciale terrain de plus de 15 ans. De son vécu personnel, elle-même atteinte d’une ALD (Affection Longue Durée), est née en 2015 sa start-up spécialisée en e-santé Miloé.

Son projet Miloé est une solution qui s’inscrit dans une démarche de soutien à la décision médicale partagée, en donnant à l’usager la possibilité de gérer et de partager ses informations de santé. Objectif : aider les professionnels de santé à établir un diagnostic plus sûr.

  • Chloé Guilfoyle : Grand Est

Franco-irlandaise, Chloe Guilfoyle a grandi et voyagé un peu partout en Europe. C’est en cherchant une façon de voyager plus locale et responsable qu’elle a décidé d’acheter un fourgon aménagé pour crapahuter aux quatre coins de la France. Insatisfaite par les outils existants pour trouver les meilleurs spots, elle décide d’y remédier en troquant le monde juridique pour créer début 2021 Spot On Travel, une solution numérique favorisant un tourisme de proximité et proposant des alternatives hors des sentiers battus.

Son projet Spot On Travel est un guide de voyage numérique pour préparer et partir en roadtrip en France. Spot On Travel permet de choisir un itinéraire, trouver des spots, découvrir des activités thématiques aux alentours et repérer les services indispensables.

  • Juliette Lasnon : Hauts-de-France

Pendant plus de 20 ans dans le retail, dont 18 dans le textile, Juliette Lasnon évolue de poste en poste dans une grande entreprise du Nord avant de bifurquer à l’aube de ses 40 ans avec l’envie de mettre plus de sens dans ce qu’elle fait. Après un bilan de compétences, elle regagne les bancs de l'école, pour y apprendre l’e-commerce et le digital. Avec ses anciens collègues et amis, elle imagine l’appli de seconde vie MooM qui souhaite démocratiser l'économie circulaire.

Son projet MooM fait de l'économie circulaire le nouveau standard en permettant de donner, vendre, louer, réparer, recycler... prolonger au maximum la durée de vie de chacun de vos biens pour une consommation plus responsable. La (seconde) vie est belle!

  • Elisabeth Dive : Île-de-France

Ingénieure en informatique, Elisabeth était, il a un an, chief operating officer pour les filiales américaines d’une grande banque franco-belge. En mars 2020, son rythme frénétique s’arrête brutalement avec un séjour difficile en réanimation en pleine pandémie de la Covid : elle devient alors "une donnée critique" à oxygéner, à surveiller, à analyser avec une mobilisation sans relâche du personnel soignant.

Reprendre son souffle est alors devenu sa priorité pour sortir de réanimation mais également pour ensuite agir et améliorer le parcours de soin avec une nouvelle quête de sens pour "mieux-vivre" l’hôpital.

Son projet Hôp Les Voilà ! offre des moments d’exception aux patients et aux soignants pour oublier la maladie, l’isolement et la fatigue avec des artistes de renom mobilisés au cœur de l’hôpital ou en streaming live pour des concerts, du bien-être et des visites de musées.

  • Audrey Montélimard : Normandie

Marketeuse-designer, Audrey Montélimar a un parcours allant des sciences politiques à la communication digitale. En 2019, elle croise le chemin de Mathilde lors du start-up week-end silver économie de Rouen. Experte en ingénierie culturelle avec un parcours en art et en sciences humaines, Mathilde a fondé l’association Citémômes qui mène des projets culturels et intergénérationnels en Normandie et dans toute la France, s’adressant aux crèches comme aux ehpad.

De la rencontre d’Audrey et de Mathilde est née Happy Madeleine et l’envie de redonner le sourire à toutes les personnes âgées en les aidant à se raconter.

Leur projet Happy Madeleine est une application intuitive, ludique et sécurisée pour les seniors. Elle vient aider la transmission intergénérationnelle par le numérique et faciliter la communication familiale et la stimulation de la mémoire.

  • Maud Rabau : Nouvelle Aquitaine

Après avoir travaillé dans des FabLabs et enseigné l’art et le numérique à des enfants malades au Canada, Maud Rabau a créé Abracodabra il y a 4 ans, un lieu pour organiser des ateliers de création numérique pour les enfants. En créant Pistile, elle souhaite à présent pallier le manque d’outils ludiques permettant de développer la pensée informatique des enfants.

Marie Demangeat a suivi des études de biologie et écologie, puis de sciences cognitives où elle s'est spécialisée en robotique éducationnelle. En créant Pistile elle a eu envie de transmettre son goût pour la nature et de créer le premier outil numérique permettant de vulgariser la biodiversité.

Leur projet Le tour du monde de Pistile est un jeu vidéo accessible et inclusif pour que chacun puisse apprendre à coder en autonomie. Les enfants aident Pistile à sauver des écosystèmes en programmant des parcours. Ils développent ainsi sa logique et son raisonnement. Le jeu est adapté aux enfants âgés de 5 à 10 ans.

  • Deborah Lopes et Pauline Galy : Occitanie

Les deux femmes se sont rencontrées dans une agence de webmarketing de Toulouse. Ensemble, elles ont eu envie de redonner du sens à leur métier en mettant le marketing digital au service de marques et de créateurs engagés en faveur de l’environnement et de l'économie circulaire. Deborah et Pauline sont avant tout des consommatrices qui ont voulu trouver un moyen d’agir, en faisant des achats plus raisonnés et respectueux de l’environnement.

Leur projet Linverse est un e-shop qui réunit des marques et créateurs engagés qui ont choisi de faire de nos déchets une ressource. Avec le recyclage et l'upcycling, Linverse rend accessible une consommation plus responsable, sans limiter la créativité.

  • Moana Berjonneau : Pays de la Loire

Face à des chiffres alarmants concernant la perte d'enfants, Moana Berjonneau a décidé de créer un outil efficace permettant d'accompagner les tiers de confiance qui s'occupent de nos enfants au quotidien. Becca Tech est une application mobile gérée par le personnel encadrant, connectée à un objet porté par l'enfant. Lorsqu'un enfant sort d'une zone délimitée, une alerte est aussitôt envoyée sur le téléphone de l'adulte. L'enfant quant à lui, sera alerté par un signal lumineux et sonore.

Becca Tech est une solution de géolocalisation de groupes d'enfants dédiée au secteur du handicap cognitif, scolaire et du tourisme. Le but ? Pallier la perte d'enfants et accompagner les parents et le personnel encadrant pendant les sorties et les activités.

  • Cassandre Milius : Région Sud

Souhaitant revenir à plus de simplicité dans sa vie, Cassandra Millius a commencé à adopter, il y a un an, des habitudes plus durables. Elle réalise qu’elle était loin d’être la seule dans ce cas et constate que de nombreuses personnes veulent emprunter le chemin de l’écoresponsabilité, mais pas à n’importe quel prix, et pas uniquement pour la planète. Elle décide alors de créer une application dédiée à ceux qui veulent évoluer, tout en se faisant plaisir.

Son projet The Good Habits permet à chaque personne de s’inspirer et de partager au quotidien les petites habitudes écoresponsables qui, mises bout à bout, feront toute la différence. L’application aide à trouver le changement qui correspond à chacun pour s’épanouir dans un mode de vie plus durable en matière d’alimentation, mode, hygiène… The Good Habits propose de rejoindre la communauté de celles et ceux qui prennent plaisir à consommer moins et mieux.

Le soutien de La Poste aux femmes entrepreneures du numérique

Depuis plusieurs années, La Poste s’est engagée en faveur de la place des femmes dans le secteur du numérique où elles sont sous-représentées. A travers ses partenariats et ses initiatives comme le programme French IoT ou les Coups de cœur La Poste #FemmesduNumérique, La Poste apporte un appui et un soutien spécifiques aux entreprises, innovations et initiatives portées par des femmes.

Parmi les actions déjà engagées :

  1. Le partenariat avec la Journée de la Femme digitale, dont Nathalie Collin, Directrice générale adjointe du Groupe La Poste et Directrice générale de la branche Grand Public et Numérique, était la marraine de l’édition 2020.

  2. Le partenariat avec le prix « Business with attitude » qui récompense les femmes entrepreneures. La lauréate 2021 est Maryne Cotty-Eslous, fondatrice de Lucine qui a créé la première molécule digitale qui soulage les douleurs chroniques.

  3. La Poste est partenaire fondateur de la fondation Femmes@Numerique, grande mobilisation d’associations, d’entreprises et de l’Etat pour plus de femmes dans les métiers du numérique.

  4. Filiale numérique de La Poste, Docaposte a signé en 2019 le manifeste pour la reconversion des femmes dans les métiers du numérique pour accroître la présence des femmes dans ce secteur d’activité et permettre à celles qui ont pris le virage du numérique de s’y intégrer. Cette initiative est portée par le programme Femmes du Numérique de numeum (ex-Syntec Numérique) et Social Builder, en partenariat avec Pôle Emploi

  5. Le programme French IoT, accélérateur de start-up innovant dans les services connectés à impact positif a atteint pour la deuxième année consécutive son objectif de parité dans les équipes lauréates de la 7e édition de son concours.