Publié le 3 mars 2021

Essonne : Les vêtements postaux recyclés en faveur du secteur associatif

Ressources humaines
Ile-de-France

Dans le cadre de l’économie circulaire, l’association Fleurs de Cocagne et la plateforme industrielle de courrier de Wissous (91) ont mis en place un projet de réutilisation des vêtements postaux.

Plateforme industrielle de courrier (PIC) de Wissous

Engagé dans l’économie circulaire, le Groupe La Poste multiplie ses initiatives et interventions en matière de recyclage tout en étant reconnu pour être l’un des partenaires les plus actifs en matière d’engagement envers le milieu associatif et l'économie sociale et solidaire (ESS). C’est dans ce cadre que la plateforme industrielle de courrier (PIC) de Wissous a noué, depuis 2013, un partenariat avec Fleurs de Cocagne, association employant majoritairement des femmes éloignées de l'emploi. Une réinsertion se faisant par le biais de travaux de maraichage et de culture de fleurs bio.

Afin d'aider l'association, la PIC de Wissous collecte les chaussures de sécurité usagées des postiers avant de les redistribuer. Un équipement des plus utiles pour les salarié(e)s de Fleurs de Cocagne, assurant des travaux d'extérieur. Fort de son succès, ce partenariat a été démultiplié sur d’autres plateformes industrielles de courrier (PIC) comme celles de Strasbourg, Tours et Gonesse.

Donner une seconde vie aux vêtements postaux

Dans le cadre de leur partenariat, la PIC de Wissous et l’association se sont également récemment entendues pour donner une seconde vie aux vêtements postaux.

J’étais intéressé de récupérer les vêtements postaux pour mes salariés. Je me suis engagé à faire ôter puis détruire les logos La Poste. Ces travaux de couture permettent également aux salarié(e)s, les mois d’hiver, de garder une activité et ainsi de ne pas décrocher du monde du travail.

Fleurs de Cocagne
François Bataillard Directeur de Fleurs de Cocagne

François Bataillard

Directeur de Fleurs de Cocagne

Une forte mobilisation des postiers

Une opération rappelant l'engagement fort de La Poste en termes de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Les postiers ont été nombreux à donner des vêtements pour Fleurs de Cocagne. La collecte a permis de remplir récemment plus de 3 chariots, destinés aux salariés de l’association. Le personnel a démontré une réelle implication en matière de RSE.

David Roubière, Directeur de la PIC de Wissous

David Roubière

Directeur de la PIC de Wissous

Une étude est en cours à l’échelon national afin de trouver, à terme, une solution pérenne sur le recyclage de l’ensemble des vêtements postaux.