Publié le 10 octobre 2021

VanAssist, un véhicule électrique de livraison autonome

Logistique
Innovation
International

DPD Allemagne travaille à établir des concepts nouveaux et durables pour répondre à la demande croissante de colis. VanAssist est le nom du projet réalisé en coopération avec des partenaires issus du domaine des sciences et de l’industrie, dont le but est de préserver les ressources humaines, diminuer la densité du trafic dans les agglomérations et promouvoir la réduction des émissions. Ce projet a abouti à la réalisation d’un véhicule électrique de livraison autonome.

Les partenaires impliqués se sont efforcés de concevoir un véhicule autonome qui puisse répondre à la demande croissante en livraisons de colis au dernier kilomètre. Plus important encore, les distances de marche et de conduite pendant les tournées nécessitent d’être optimisées. Grâce à un logiciel de navigation intelligent, le véhicule d’essai est capable de se diriger seul jusqu’aux points d’arrêt et de réagir en temps réel aux changements de trafic.

DPD Camion VanAssist

Le véhicule d’essai VanAssist fonctionne en mode « rendez-vous », ce qui lui permet de couvrir de façon autonome le trajet entre le dépôt et la zone de livraison. Le livreur ne rejoint le véhicule qu’à un point de rencontre défini. Pendant que le livreur livre les colis, le véhicule se déplace automatiquement vers le point d’arrêt prédéfini suivant. Ainsi, l’utilitaire attend toujours le chauffeur au point exact où le colis suivant doit être livré, ou encore au point où le chauffeur souhaite remonter dans le véhicule pour se diriger vers l’adresse suivante.

Si le point d’arrêt prévu n’est pas disponible, le véhicule informe le chauffeur du point où il va l’attendre, à l’aide d’une application spéciale sur Smartphone, suffisamment flexible pour permettre d’ajuster le parcours de livraison si nécessaire. La navigation en intérieur est également intégrée : le chauffeur est guidé rapidement lorsque le point de livraison se trouve dans un bâtiment qui fait partie d'un grand ensemble de bureaux ou d’un complexe industriel.  À l’avenir, ces fonctions vont simplifier le travail quotidien des personnes chargées de la livraison des colis, qui n’auront plus à chercher des places de parking ou des adresses, mais pourront se concentrer sur la livraison concrète des paquets à leurs destinataires.

VanAssist pointe les exigences à venir

 Pour DPD Allemagne, le projet de financement de VanAssist a surtout permis de montrer quels étaient les développements nécessaires pour intégrer les véhicules de livraison autonomes dans les opérations quotidiennes.

Nos essais ont montré que nous avions besoin d’un centre de contrôle qui puisse intervenir si un imprévu empêche un véhicule de décider seul, pendant la tournée, par exemple en cas de capteur masqué ou de route bloquée. Nous avons compris que nous devions repenser de fond en comble la planification de nos parcours. À l’avenir, en plus de l’adresse de livraison, il faudra aussi connaître les points d’arrêts les plus proches afin de les identifier et de les stocker dans le système.

Gerd Seber Group Manager City Logistics & Sustainability chez DPD Allemagne

Gerd Seber

Group Manager City Logistics & Sustainability chez DPD Allemagne

Les villes aussi vont devoir relever de nouveaux défis pour mettre en œuvre des solutions autonomes de conduite et de livraison. « D'un côté, nous avons besoin de feux de circulation et de panneaux de signalisation normalisés et intelligents. De l’autre, de zones de chargement qui soient réservées aux véhicules de livraison que nos utilitaires pourraient utiliser. », précise Gerd Seber.

Lors de la prochaine étape des travaux et recherches dédiés à la conduite autonome, le véhicule d’essai va être utilisé sur la route de manière pratique. Jusqu’à présent, ses performances n’ont pu être évaluées que sur le site d'essai d’une université.