Publié le 19 avril 2021

De nouvelles installations au profit de quatre tonnes de gain annuel en CO2

Ecologie
Ile-de-France

Le prix "Fonds carbone" du Groupe La Poste a pour vocation d’aider au financement de projets permettant de réduire l’empreinte carbone de ses établissements. Suite au relamping, travaux de remplacement des luminaires, effectué sur l’établissement de Paris 14, les gains en CO₂ sont estimés à 4 tonnes sur une année.

Pour le Groupe La Poste, soucieux des enjeux environnementaux, le processus d’amélioration continue de la performance énergétique de ses bâtiments est une priorité. C'est dans ce contexte qu'a été créé le prix "Fonds carbone" de la branche Services-Courrier-Colis ayant pour vocation d’aider au financement de projets permettant de réduire l’empreinte carbone des établissements. En 2020, la plateforme de préparation et de distribution (PPDC) de Paris 14 a ainsi été récompensée pour son projet de relamping et a bénéficié d’une aide financière. Les luminaires ont été remplacés par des LED et les zones peu fréquentées du bâtiment ont été équipées de détecteurs de présence.

Sociaux, environnementaux, financiers et sociétaux : les gains et co-bénéfices attendus sont multiples suite à la réalisation de ces travaux de modernisation du système d’éclairage.

Des conditions de travail améliorées

Suite au relamping, travaux de remplacement des luminaires, effectué sur l’établissement de Paris 14, les gains en CO₂ sont estimés à 4 tonnes sur une année.

Un meilleur éclairage et une meilleure luminosité des positions de travail améliorent les conditions de travail. Un meilleur confort visuel amenant à une meilleure efficacité et moins de risques d’accidents. "Les factrices et facteurs de la PPDC 14 ont été réellement surpris par ce nouvel éclairage, souligne Frédéric Muriel, responsable organisation et environnement de travail. "Progressivement, tout le monde s’en est trouvé très satisfait. Nous avons donc supprimé des éclairages d’appoint installés auparavant sur certains casiers de tri".

Des gains écologiques et financiers

La gestion et la performance énergétique de l’éclairage du site s’en trouvent améliorées. L’efficacité de cette opération de relamping est suivie avec l’analyse des données de l’outil SOBRE (pilotage des consommations d’énergie) et des factures d’électricité. "Au niveau de la rentabilité du projet, les gains bruts sur 1 an (hors coûts d'investissement) sont estimés à 7 344,38 €, souligne Yannick Bachelier, directeur de l’établissement. Et les gains nets sur la durée de vie de 10 ans du projet (coûts d'investissement inclus) sont estimés à 41 229,24 €. Ce projet démontre la capacité de notre PPDC à se mobiliser sur des actions concrètes contributives à la RSE (1) et à prendre en compte l’importance des enjeux à venir pour le climat".

Les gains en CO₂ du projet sont estimés à 4 tonnes sur une année, et 39,95 tonnes eq.CO₂ sur la durée de vie de 10 ans - Nicolas Torchard, risk manager

La présentation des projets pour l'édition 2021 est sur le point d'être clôturée. Cette année encore, la direction exécutive de Paris proposera plusieurs projets de réduction de l’empreinte carbone de ses sites.

(1)La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) désigne la prise en compte par les entreprises, sur base volontaire, et parfois juridique, des enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leurs activités.