Publié le 7 mai 2019

CozyAir mesure la qualité de l’air intérieur

Innovation
Start-up
Hauts-de-France

Détecter la pollution intérieure pour y remédier

Chacun respire quotidiennement une quantité de polluants atmosphériques – sous forme de gaz ou de particules fines – néfastes pour la santé. Or l’air intérieur est cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur, et les troubles de santé potentiellement causés par un air intérieur de piètre qualité sont nombreux : pathologies du système respiratoire (rhinites, bronchites, etc.), mais également maux de tête, fatigue, irritation des yeux, nausées… Crucial pour la santé de ses occupants, l’air d’une maison, d’un bureau ou d’un atelier l’est aussi pour leur bien-être, sur les capacités d’apprentissage des enfants, sur la productivité des entreprises et sur le taux d’absentéisme…

Pour lutter contre la pollution de l’air intérieur, CozyAir propose, sous forme d’abonnement, à des clients B2B – gestionnaires de bâtiment, responsables innovation (RH et RSE) – sa solution intelligente d’analyse des données de la qualité de l’air intérieur. Ces données complexes sont analysées et exploitées par la start-up pour permettre au client de comprendre son environnement et lui faire bénéficier de l’expertise CozyAir pour l’améliorer.

CozyAir s’appuie sur des données précises. Sa pyramide inversée dispose de 7 micro-capteurs, chacun dédié à une tâche précise. Ils mesurent 4 types de polluants (le monoxyde de carbone, les particules fines PM1 à PM10, le dioxyde d’azote ainsi que les composés organiques volatils) et trois paramètres de confort (température, humidité, taux de CO2). En cas de taux de CO2 trop élevé, la pyramide change de couleur. Une indication visuelle qui suffit à alerter les occupants d’un lieu pour ouvrir une fenêtre et baisser le taux de CO2 à l’intérieur.

Nous avons renouvelé notre abonnement à CozyAir pour poursuivre la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans nos locaux. En effet, sans le capteur, nous n’aurions pas été sensibilisés à la pollution de l’air par l’acétone dans nos locaux. C’est un élément déclencheur qui nous a permis de prendre des mesures pour assurer la protection de notre équipe.

Stéphane Watré

CEO d’Accante, fabricant de kit de protection pour imprimante 3D

L’expertise de CozyAir se traduit notamment par un partage de bonnes pratiques, simples à mettre en œuvre et adaptées aux spécificités de chaque intérieur. La technologie CozyAir est également conçue pour pouvoir interagir avec les équipements connectés d’un bâtiment via une API.

Connectée au système de ventilation, la plateforme CozyAir pourra par exemple lui indiquer quand et à quel débit se mettre en route pour réguler le CO2. Sur des problématiques très spécifiques en dehors de son périmètre, CozyAir pourra également au besoin recommander l’utilisation de solutions partenaires testées par ses soins et labélisés CozyAir.

CozyAir intervient non seulement en préventif et en curatif, mais travaille aussi à développer les capacités de sa plateforme à répondre de manière prédictive à chaque situation.

Plus d'informations sur le site de la start-up CozyAir.