Publié le 6 juin 2021

Agen : expérimentation de France Services mobiles pour se rapprocher des citoyens

Développement Territorial
Nouvelle Aquitaine

A Agen (47), La Poste teste actuellement le modèle France Services "en mobilité". Dans différents lieux du département, une chargée de clientèle de La Poste assure des permanences itinérantes pour apporter les services publics (1) au plus près des citoyens. Une expérimentation menée en partenariat avec La Banque des Territoires et les collectivités concernées.

Michel Cordier, 58 ans, un habitant de Pont-du-Casse, souhaite modifier l’adresse inscrite sur sa carte grise. Il rencontre des difficultés pour se connecter sur le site ANTS. Une amie lui parle alors de Sophie Findinier, chargée de clientèle et référente France Services au bureau de poste d’Agen Blum.

Cette dernière, formée aux mêmes outils que les animateurs France Services, tient justement une permanence à la mairie de Pont-du-Casse, tout près de chez lui. "C’est facile et gratuit : j’ai pris rendez-vous avec Sophie qui m’a aidé dans mes démarches. Ce service est un vrai soutien pour les personnes qui n’ont pas ou qui ne sont pas à l’aise avec Internet. A l’heure du tout numérique, c’est important d’avoir un humain en face de soi. C’est un vrai plus et ça répond à un vrai besoin".

La semaine de Sophie Findinier est organisée autour de quatre permanences. A l’aide de son équipement informatique, elle se rend au bureau d’Agen Léon Blum (labellisé France Services), au sein des mairies de Pont-du-Casse et de Foulayronnes, et dans les Espaces Publics Numériques de Montanouet de Bartelé à Agen, pour apporter les services publics au plus près des habitants.

Suivant les lieux de permanence, je suis confrontée à différents usagers et leurs demandes varient en fonction des opérateurs : actes d’état civil, certificats d’immatriculation, aide à la déclaration fiscale, demande de retraite, de titres de séjour, navigation sur les comptes en ligne de La Banque Postale… C’est intéressant, cela m’oblige à toujours bien me documenter et à me tenir au courant de toutes les procédures, pour accompagner au mieux les usagers. Pour les demandes plus pointues, je les dirige vers les opérateurs.

Sophie Findinier

Référente France Services

Un retour aux fondamentaux des services publics

Jean-Louis Coureau, président de la commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) de Lot-et-Garonne et maire de Puymirol, explique la genèse du projet : "Nous, les élus, connaissons bien le territoire. En CDPPT, nous faisons remonter un certain nombre de propositions et c’est dans ce cadre-là que La Poste a accepté de lancer cette expérimentation. C’est un projet mené en partenariat étroit avec les municipalités et les structures associatives concernées. Car nous ne pouvons pas accepter les fractures territoriales.

France Services doit devenir pour les citoyens une référence spontanée. Avec cette expérimentation, on revient aux fondamentaux des services publics qui doivent demeurer proches des gens. La réussite de ce modèle, nous le devons aussi aux agents France Services de La Poste qui, comme Sophie, acceptent de faire évoluer leur métier, de se confronter à de nouvelles conditions de travail, de se former pour que La Poste puisse remplir sa mission d’accessibilité." 

Apporter les services publics au plus près des français

La Banque des Territoires a financé cette expérimentation à hauteur de 100 000 euros : immobilier, adaptation des espaces pour l’accueil du public, équipement informatique, communication et marketing. "Le bureau de poste d’Agen Blum est le troisième, après celui de Vigny dans le Val-d’Oise et celui de Mortagne-du-Nord, dans le Nord, à bénéficier de cette expérimentation, explique Jean-Paul Terren, directeur territorial de La Banque des Territoires. 

Ces expérimentations, mises en œuvre par La Poste et cofinancées par la Banque des Territoires à hauteur de 300 000 euros au global, visent à apporter les services publics au plus près des Français, que ce soit en mairie, au sein d’associations ou chez les partenaires commerçants de La Poste, sur un périmètre élargi. Grâce à l’action de La Banque des Territoires, c’est un dispositif France Services spécifique au Groupe La Poste qui est mis en place pour augmenter la proximité et la portée des bureaux de poste". 

Actuellement, la région compte 35 maisons de services au public et 52 France Services installés dans des bureaux de poste.

A ce jour, la région compte 35 maisons de services au public et 52 France Services installés dans des bureaux de poste, pour garantir une présence humaine de proximité. 

Une démarche complémentaire

Cette démarche s’inscrit dans une volonté, plus large, d’augmenter le nombre de France Services portées par La Poste en zone urbaine, notamment dans  les Quartiers prioritaires Politique de la Ville et les Quartiers de Reconquête républicaine :

  • en apportant des subventions pour adapter 100 lieux postaux Banque des Territoires et pour amorcer des lieux qui seront labellisés "France Services++" embarquant l’inclusion numérique en proximité

  • en accompagnant La Poste dans le déploiement d’un dispositif de proximité et itinérant complémentaire à un bureau de poste labellisé France Services dans les cantons non-couverts : les "France Services en mobilité",  en complémentarité des "Bus France Services"

(1)Pôle emploi, la Cnam, la MSA, la Caf, la Cnav, la DGFiP et les services des ministères de la Justice et de l’Intérieur.