Publié le 4 mai 2021

"Réduire, réemployer, recycler" : A Nantes, La Poste s’associe à OASIS Environnement

Ecologie
Pays de la Loire

Par le biais d'actions quotidiennes, La Poste et ses salariés s'engagent à réduire leur impact environnemental et à développer l’économie solidaire. Afin de se faire soutenir dans cette démarche éco-responsable, le Groupe s’est associé à OASIS Environnement, une association nantaise ayant la conviction que les entreprises et leurs salariés ont un rôle prépondérant à jouer dans la transition écologique.

La Poste et ses salariés s'engagent à réduire leur impact environnemental et à développer l’économie solidaire

Parmi ses différentes missions et services proposés à La Poste, l'association OASIS Environnement offre la possibilité de réemployer le mobilier professionnel et de sensibiliser et former des éco-acteurs internes, salariés volontaires. Cédric Henrat, co-fondateur de l’association, nous explique le dispositif mis en place avec le Groupe.

Cédric Henratco-fondateur de OASIS Environnement
1

Pouvez-vous nous présenter OASIS Environnement?

1

Cédric Henrat : Créée en 2016, OASIS est une association dont l’objectif est d’accompagner les entreprises et les salariés dans la réduction de déchets en travaillant avec des filières issues de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

2

Comment avez-vous accompagné le Groupe La Poste ?

2

Cédric Henrat : Nous avons commencé par un diagnostic déchets et avons lancé différentes animations pendant la semaine de la réduction des déchets mais aussi la semaine européenne du développement durable. Par la suite, nous avons formé nos premiers éco-acteurs, des salariés volontaires du Centre Financier de Nantes, pour établir un plan d’action avec au moins une action par trimestre : une "cabane à récup’" a été mise en place pour récupérer téléphones, vêtements lunettes et autres objets pouvant être réutilisés mais aussi une action de récupération d’électro-ménager réhabilité par envie 44.

3

A quelle hauteur La Poste a-t-elle pu recycler son mobilier ?

3

Cédric Henrat : Nous avons accompagné le Groupe La Poste dans 8 opérations de réemploi de mobilier de bureau, sur Nantes Métropole. Nous avons vidé les plateaux et assurer la livraison avec des entreprises d’insertion, par exemple dans le cadre du projet immobilier du Village La Poste de Nantes. Notre objectif ? Réemployer 85% du mobilier. En deux ans, nous avons réemployés 28 tonnes de mobilier grâce à La Poste.

4

Qu’ont permis ces différentes opérations de réemploi ?

4

Cédric Henrat : Les opérations de réemploi ont rendu services à des dizaines de structures de l’ESS. La "cabane à récup’" a notamment permis de donner 104 kg de vêtements et accessoires de mode à Relais 44, 62kg d’objets de décoration à la ressourcerie de l’Île ou encore 44 téléphones à l’atelier du bocage. Les 28 tonnes de mobilier ont été réemployées par 12 structures de l’ESS telles que La Galerie Zéro Déchets, Eau et Vie (ONG Nantaise qui installe de l’eau courante dans les bidonvilles aux Philippines, au Bangladesh et en Côte d’Ivoire) et ABD, l’Atelier Bricolage des Dervallières. Le mobilier a également été réemployé par 2 écoles primaires.

5

Quel bilan dressez-vous de cette collaboration avec le Groupe La Poste ?

5

Cédric Henrat : Le Groupe La Poste a été pionnier dans notre lancement et nous a permis de tester nos offres et créer de nouveaux services comme le réemploi du mobilier. A la suite de la formation des éco-acteurs du Centre Financier, nous sommes aussi devenus organisme de formation agréé. Aujourd’hui, nous avons de nouveaux projets en réflexion comme le recyclage des mégots : beaucoup de choses sont possibles et n’attendent que d’être testées.

OASIS Environnement : 4 missions

  • Diagnostic déchets sur les sites

  • Création d’ateliers et défis ludiques pour sensibiliser les salariés à la réduction des déchets

  • Formation d’éco-acteurs avec 3 objectifs ; sensibiliser et comprendre la problématique déchets, construire un plan d’action et accompagner ces éco-acteurs dans l’essaimage de la démarche auprès de leurs collègues

  • Réemploi du mobilier avec la gestion logistique du déménagement à la livraison chez les structures de l’ESS du territoire.

La formation éco-acteur, en quelques mots...

Cette formation est un véritable plébiscite pour comprendre à la fois les enjeux en matière de réduction et de valorisation des déchets sur le lieu de travail et la nécessité de fédérer autour des salariés soucieux de la protection de l’environnement.

Valérie Le Meur

Eco-actrice et Cheffe de projet Direction Marketing et Digital à La Banque Postale